LES OUTILS

« UNE PLANÈTE, UNE CIVILISATION », LE FILM

« Un Ethiopien, un Népalais, un Kiribatien, un Inuit, un Brésilien, un Bangladais. Le point commun entre toutes ces personnes : faire partie de la grande famille humaine. Nous sommes tous de la même nation, de la même civilisation. La rencontre de 6 hommes et femmes à travers le monde nous fournit une vue d’ensemble du mode de vie au sein des diverses conditions climatiques que l’on rencontre sur la planète (équatoriale, semi-aride, montagne, mousson, océanique, polaire).

C’est l’occasion d’aborder le présent (l’agriculture, l’alimentation, l’eau potable..), mais aussi l’avenir. L’enjeu est gigantesque : assurer la sécurité alimentaire de tous, tout en préservant le climat et les écosystèmes. Sachant que nous serons 2 milliards d’humains supplémentaires d’ici 2050, au sein de conditions climatiques qui se modifient rapidement. Chaque rencontre sonne comme un témoignage unique, apportant des bouts de réponse précieux : qu’est ce que le climat ? Quel lien existe-t-il véritablement entre les hommes et le climat ? Quel changement attend notre civilisation dans le cadre du dérèglement climatique global qui s’installe aujourd’hui rapidement ?

Quelle civilisation souhaitons-nous ? »

Un film de GAEL DERIVE
1h20 / 55 min / 6 x 12 min
En partenariat avec OMM et OXFAM

NOUS AURIONS DÛ RESTER DES SINGES …

« La planète se moque de posséder une banquise et de grands espaces vierges totalement englacés. La planète se moque d’être recouverte d’un océan plus haut de un ou dix mètres. Mais pour l’espèce humaine, la terre représente tout, une ressource, une protection. » Gaël Derive a osé sortir des rapports scientifiques pour aller éprouver les effets déjà bien réels du dérèglement climatique auprès de Satu, éleveur en Ethiopie ; Nipa, rizicultrice au Bangladesh ; Donildo, chasseur en Amazonie ; Jeannie, l’Inuite de l’Arctique ; Tsering, cultivatrice au Népal, et Karakaua, pêcheur aux îles Kiribati. De ces rencontres, le scientifique revient bouleversé, avec cette certitude : si l’on veut éviter à l’humanité de demain la précarité alimentaire, l’absence d’eau potable, l’errance climatique et l’extension des violences, il faut se saisir de cette crise comme d’une chance pour construire des modèles économiques et sociaux qui nous permettront de prospérer sans croissance. Faute de quoi, peut-être eût-il mieux valu rester des singes…»

Editions Indigène / 46 pages / janv. 2015 / 5 euros

NOUS SOMMES HUMAINS, NE L’OUBLIONS PAS !

« Gaël Derive raconte la plus belle histoire du monde, celle de l’humanité, une sage épique de 13,8 milliards d’années qui associe un fabuleux destin croisé entre l’Univers, la Terre et le vivant. Car n’oublions pas que l’espèce humaine a une histoire et, qu’en tant qu’héritière de l’humanité, elle est désormais décideur de la destinée planétaire, face à l’injonction climatique.

A travers ce récit superbement illustré, Gaël Derive dévoile sa conception optimiste du monde de demain, écologique et acceptable pour tous, si tous les humains se mobilisent. Cet explorateur des temps modernes qui parcourt la planète à hauteur d’homme, sous toutes les latitudes – de l’Arctique à l’Amazonie, du Pacifique à l’Himalaya – perce dans cet ouvrage le secret des liens indicibles que chaque humain tisse avec la Terre, à travers l’alimentation, la sphère du vivant, et parfois les migrations. Il rend compte de ce nouveau climat qui bouleverse tous les fondements de la société humaine. Face à ce défi planétaire, ses solutions sont éthiques, économiques, politiques, et surtout humanistes – car il faut toucher le cœur de l’humain – et invitent à imaginer ensemble la suite de cette fabuleuse histoire humaine… »

Editions Le Chêne / 196 pages / oct. 2016 / 19,90 euros